La cour de ferme

Save0023

 

Nous arrivons maintenant à l'aménagement de l'ancienne cour de la ferme. J'envisage de l'agrandir vers le sud en déplaçant le talus d'une dizaine de mètres de façon à former un tout avec le verger et le massif de plantes mediterannéennes déjà en place.

Dans la partie la plus à l'est un espace sera réservé pour créer un petit jardin séparé pour un futur gite. La cloture pour l'instant ne sera pas formelle, mais composée d'arbustes formant brise-vue au niveau du palmier déjà en place(essences à définir)

Un espace contigu, complètement ouvert sur la maison constituera un jardin de repos bien exposé au sud et captant les derniers rayons du soleil à l'ouest. Je l'ai appelé jardin du soir, on pourrait dire jardin de thé comme les japonais. Une pergola pourrait s'y intégrer, fabriquée avec les grosses poutres récupérées dans l'ancienne étable, couverte d'une vigne, de rosiers, de clématites ( dimensions approximatives : 5mx2m )

Le talus, remonté à la terre pourra accueillir côté jardin des plantes d'ombre et sur le dessus et côté chemin des plantes de rocaille. Une ouverture permet de communiquer directement avec le verger.

La séparation symbolique entre l'espace "cour" et l'espace champs est représentée par une barrière à l'ancienne faite de branches écorcées.Elle est maintenue entre deux piliers de pierre dont l'un porte la pierre percée qui la fait pivoter.Pour ne pas avoir à manoeuvrer la barrière à chaque fois un passage caché par un buisson est ménagé à proximité.

Le petit potager est fermé par une cloture de bois supportant une haie de rosiers buisson. On y entre par une arcade composée d'un rosier grimpant.

La cour elle même est semée en gazon anglais tondu très ras. Les cheminements sont composés de pas japonais. Au centre, un cercle composé d'une calade de galets encerclant deux pierres plates relie tous les cheminements.