Les jardins de la rivière

 

Après une année de pause les travaux de terrassement ont repris cet été. Objectif : terminer la mise en place des jardins de la rivière.

 

plan.jpg

L’année dernière, l’étang avait été creusé et le lit de la rivière élargi et légèrement déplacé. Pour permettre de réaliser les ouvrages de maçonnerie, la rivière avait été laissée sur son lit d’argile tout l’hiver.

DSC02819.JPG

Maintenant que le pont de pierre et les deux déversoirs sont terminés, la rivière peut être mise en eau.

DSC03018.JPG

Quelques ajustements de dernière minute ont été nécessaires pour régler les niveaux. Un moment de panique : infiltration d’eau dans la terre noire ! et quelques heures de travail pour tout recommencer :enlever la terre noire, apporter de l’argile pour colmater et remettre la terre noire.

DSC03022.JPG

 

Le long de la rivière, quatre jardins vont voir le jour. Pour l’instant, ils sont sous paillage plastique. Ce n’est pas très joli d’accord, mais avec seulement deux mains je ne me sens pas de taille à empêcher les mauvaises herbes de tout envahir.

DSC03025.JPG

Sur les berges, une allée engazonnée longe la rivière. Le gazon est semé.

Sur la rive droite, jusqu’au pont, le jardin sera occupé par des hortensias, à l’ombre sous des saules poussant naturellement sur le talus et quelques arbres à planter (écorces décoratives)

Après le pont un espace de pelouse s’étend jusqu’à l’étang, séparé de la rivière par une bande plantée. Thème retenu : plantes exotiques évoquant un climat sec ( phormium, cordilyne, agaves, peut-être des figues de barbarie )

DSC03019

Sur l’autre rive, d’un côté une butte traitée en jardin japonais ( cryptomerias en fond, érables du japon, azalées) Quand les plantations auront grandi, j’envisage de créer un sentier pour grimper sur cette butte et d’y installer un banc.

De l’autre côté du pont, une jungle tropicale qui descend jusqu’à la rivière. En fond une haie de bambous (phyllostachys aurea) près de l’eau des gunneras, entre les deux des palmiers et bananiers.

 

Bref, il reste pas mal de pain sur la planche. Fin des travaux : mi-septembre et plantations pendant l'hiver.

Le jardinage est une école de patience. Heureusement avec ce chantier pharaonique il y a toujours quelque chose à faire en attendant que ça pousse. Pas le temps de s'ennuyer.