Ti Gwenn, mode d'emploi (1)

Publié le par 7jardins

Je ne suis pas présomptueux au point de croire que mon jardin peut rester le même en changeant de mains. Chacun adapte son jardin à sa façon de vivre et de penser le monde. Cependant je crois bon d'expliquer comment il est conçu et entretenu. Celà peut être utile, même pour un remaniement complet.

Les éléments de structure:

Les arbres, l'eau, les pierres

saule et bouleaux ombragent deux petites terrasses.
saule et bouleaux ombragent deux petites terrasses.
saule et bouleaux ombragent deux petites terrasses.

saule et bouleaux ombragent deux petites terrasses.

Les grands arbres ont été plantés un an avant la construction de la maison. Un saule pleureur au sud-ouest abrite le jardin des vents dominants, coupe la vue sur une maison voisine et ombrage le bassin et une petite terrasse bien agréable. Son opulence pourrait être tempérée par une taille de transparence. J'ai déjà supprimé certaines branches qui faisaient doublon, mais attention aux élagueurs bûcherons qui confondent chirurgie esthétique et amputation!  Au nord ouest, trois bouleaux remplissent le même rôle avec plus de légèreté. Ils sont aidés par une forêt de bambous que j'ai limitée par un mur de pierre infranchissable (?)

En plus de ces très grands arbres, d'autres, plantés plus tard, ne sont pas encore parvenus à maturité.Un figuier qui produit des figues (immangeables crues, mais excellentes en confiture) devra être limité par une taille sévère ( l'arbre dont il est issu faisait 600 m2) Un érable panaché et un bouleau écossais pourront par contre grandir librement .Au nord, le cèdre du voisin presque mort il y quinze ans s'est refait une santé, protégé par nos arbres, et vient maintenant pousser une branche par dessus la barrière. C'est une excellente chose qui consiste à "flouter" les contours du jardin pour le faire paraitre beaucoup plus grand qu'il n'est en réalité.

des arbres qui vont grandir
des arbres qui vont grandir
des arbres qui vont grandir

des arbres qui vont grandir

Le bassin, coulé en béton massif est alimenté par le trop plein des cuves de récupération d'eau des goutières. Il fonctionne en circuit fermé grâce à une simple pompe vide-cave commandée à partir de la maison soit en manuel soit sur minuterie. Il est constitué de trois bassins successifs en cascade. C'est une oasis de vie sauvage qui attire les oiseaux, dont les hérons qu'aucune ruse à ce jour n'a pu décourager longtemps. Une fosse centrale maintient assez de terre pour un nénuphar. Des plantes d'eau peuvent pousser dans des pots immergés. Les feuilles mortes ont tendance à s'y accumuler, mais promis avant de partir je ferai un grand nettoyage.

Ti Gwenn, mode d'emploi (1)
Ti Gwenn, mode d'emploi (1)
Ti Gwenn, mode d'emploi (1)
Ti Gwenn, mode d'emploi (1)
Ti Gwenn, mode d'emploi (1)
Ti Gwenn, mode d'emploi (1)
Ti Gwenn, mode d'emploi (1)

Publié dans ti gwen

Commenter cet article