Retour en Macaronésie

Publié le par 7jardins

Quand l'hiver devient trop long en Bretagne, il me vient chaque année le besoin d'aller attendre le printemps dans les îles bienheureuses de l'Atlantique. Des Açores aux îles du Cap Vert, en passant par Madère et les Canaries, il est un monde merveilleux, rescapé des ruines de l'Atlantide, où chaque plante sauvage parait créée pour figurer dans un jardin. D'ailleurs les anciens ne situaient-ils pas le jardin des Hespérides dans les îles Fortunées, au delà des colonnes d'Hercule ?

Retour en Macaronésie
Retour en Macaronésie
Retour en Macaronésie
Retour en Macaronésie

Le terme Macaronésie ( du grec makaro nesos, "les îles fortunées") désigne une phytorégion, qui malgré la diversité de ses microclimats, héberge une flore homogène. Certaines plantes disparues en Europe s'y sont réfugiées et diversifiées. On y trouve ainsi des dizaines de variétés d'euphorbes.

Cette année,nous avons parcouru les îles les plus proches de l'Afrique et aussi les plus sêches : Lanzarote et brièvement Fuerteventura.

Retour en Macaronésie
Retour en Macaronésie
Retour en Macaronésie
Retour en Macaronésie
Retour en Macaronésie

Inutile de dire que dans un tel environnement la randonnée n'avance pas bien vite. A chaque pas on s'arrète pour s'extasier devant une plante nouvelle, une fleur inconnue. Les rares pluies de l'hiver ont fait éclore des milliers d'étoiles bleues ou jaunes. Et que dire des paysages à couper le souffle ?

Retour en Macaronésie

Publié dans canaries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
que du bonheur
Répondre