Albanie

Publié le par 7jardins

Je ne vais pas prétendre, pour l'avoir traversée en deux jours, connaitre l'Albanie. En tous cas je peux dire que ce que j'en ai vu va à l'encontre de bien des idées reçues.

D'abord nous n'avons ressenti aucun sentiment d'insécurité. Nous avons fait sensation dans les villages avec notre camping car immatriculé en France. Mais nous avons suscité surtout de la curiosité. Nous avons bivouaqué tranquilement au bord du chemin et salué poliment les passants.

Albanie
Albanie
Albanie

La langue est un obstacle majeur car peu d'Albanais maitrisent le sabir international qu'est l'anglais, même pas quelques mots basiques. C'est là qu'on comprend l'expression bretonne : ne pas savoir dire "pain". Le langage des signes a ses limites.

On arrive quand même à se débrouiller, l'espèce humaine est ainsi faite.Une vieille dame, tout de noir vétue, qui attendait au bord de la route un de ces minibus surchargé qui fait office de transport public, a réussi à nous faire comprendre en albanais et par signes qu'à circuler ainsi bras nus nous allions attrapper la mort. Nous la faisions bien rire et nous avons rigolé aussi.

Dans les petites villes les enfants s'essayaient à des hello et quelques mots appris à l'école.

Nous avons rencontré aussi un polyglote orthodoxe qui sautait de l'anglais au français ou à l'italien qui nous a présenté son pote musulman qui sortait de la mosquée et nous avons convenu que si tous les gars du monde voulaient se donner la main ...

Et les vieux qui jouaient aux cartes ou aux échecs dans le parc construit par Enver Hodja n'ont même pas levé les yeux sur ces étrangers bizares.

Albanie
Albanie

Il nous est resté bien des interrogations. Pourquoi y a t'il sur les grandes routes une station essence toute neuve qui fait en même temps restaurant ou hotel tous les kilomètres alors qu'il y a si peu de voitures ?

Pourquoi y a t'il tant de policiers et si peu d'éboueurs ?

Albanie
Albanie
Albanie
Albanie

En tous cas c'est un bien beau pays, où les routes ne sont pas pires qu'ailleurs ( et limitées à 40 ou 80 km/h ) qui mériterait plus de visiteurs.

Albanie
Albanie
Albanie

Publié dans voyages

Commenter cet article

alain BARRE 16/12/2015 09:27

De tels reportages on en redemande ! Je suis allé à plusieurs reprises en Albanie dans les années 1970 et c'est un pays que j'aimerais bien visiter à nouveau. Il a connu une période communiste désastreuse sur le plan économique et des libertés mais qui lui a permis de ressouder une certaine identité nationale. Sa rupture avec l'Urss et son alliance de circonstances avec le maoïsme est également très instructive ! Elle est bien racontée dans le roman historique de Ismael Kadare : le concert.

7jardins 16/12/2015 14:56

C'est aujourd'hui un pays très ouvert. Il parait que les côtes commencent à être défigurées par les aménagements touristiques. Nous l'avons traversé en travers pour passer du Monténégro en Macédoine. Nous avons vu un pays agricole des années 50 qui semble vouloir se moderniser très vite. Pour vraiment comprendre se qui se passe, il faudrait séjourner plus longtemps et maitriser une langue commune.

virjaja 14/10/2015 10:31

le champs avec les bottes d'herbes, que c'est joli !!! tu as raison pour les idées reçues, ce sont des betises... bisous Alain. cathy

valerie 14/10/2015 01:06

Pays loin des sentiers touristiques, vous nous emmenés loin de notre train train quotidien ... des gens simples loin de notre furie quotidienne. Je m'évade grâce à vous.