Palette végétale

Publié le par 7jardins

Un jardin c'est un peu comme un tableau et, comme le peintre, le jardinier dispose d'une palette de couleurs sauf qu'elle est beaucoup plus étendue. D'abord chaque plante a souvent plusieurs couleurs en même temps (fleurs, feuillage, fruits ) et en change sans cesse au cours de l'année. Et puis il y a les formes et la puissance d'évocation du végétal. Un large feuillage foncé évoquera immanquablement l'eau tandis que des feuilles lisses et pointues feront penser à la chaleur et à la sécheresse.

A Kervouroc, dans le jardin devant la terrasse, j'avais un choix presque absolu puisque non conditionné par la nature du sol qui était à créer. J'ai opté pour une terre légère et acide. Restait le climat qu'on ne peut pas changer. Heureusement notre climat océanique est très doux, humide et presque sans gelées. Malheureusement les tempêtes d'hiver et les embruns salés sont ici redoutables.

Ma fille souhaitait devant ses fenètres une végétation exotique. La flore des mers du sud craint le froid, mais pas les vents marins.

Le premier rang au sud ( ici les vents salés viennent du sud-ouest) est donc constitué par des phormiums.

Palette végétale

Il y a un choix immense dans les coloris des phormiums. J'ai choisi un contraste assez violent entre un panaché rose et un vert-jaune très lumineux. Les phormiums deviennent souvent laids avec le temps s'ils ne sont pas entretenus sévèrement. Tous les 4/5 ans il ne faut pas hésiter à les arracher complètement pour les diviser.

En bas, à droite sur la photo, on distingue le banksia integrifolia qui devrait fleurir l'hiver prochain. Pour l'instant il s'est très bien comporté, supporte vaillamment les courants d'airs et se constitue une silhouette très graphique.

Palette végétale

Dans l'angle de la fontaine j'ai planté un rhodocoma capensis. Ce n'était pas mon premier choix, je cherchais un canomois virgata ou un elegia capensis, mais j'ai du me contenter de cet autre restionacée qui finalement fait très bien l'affaire. J'espère seulement qu'il va grandir un peu en hauteur pour "flouter" l'angle du mur. A son pied un ceanothe rampant destiné à cacher la fosse technique du filtrage du bassin, mais vu sa vigueur je sens qu'il faudra se battre pour ouvrir la trappe.

Palette végétale

Sur le muret qui sépare le bassin de l'allée, des heuchères de ma pépinière personnelle : Caramel, increvable et prolifique. J'en ai acheté un plant il y a dix ans et depuis je l'ai multiplié à l'infini. Palace purple également très résistant et un autre, marbré, dont j'ai oublié le nom. Les heuchères sont vraiment des plantes faciles qui se bouturent sans peine (du moins pour les variétés les plus rustiques).Pour contraster, j'ai ajouté le brunera "Jack Frost" issu également de division maison.

Palette végétale

Passant côté bassin, voici de gauche à droite des géraniums de Madère et un bouquet de'Echium pinana, le tout provenant de semis spontanés dans mon jardin de Tigwenn. Ce sont des plantes volumineuses mais éphémères destinées à meubler en attendant le développement des petits plants qui sont cachés dessous (en espérant qu'ils ne seront pas étouffés): un jeune olivier destiné à ombrager le massif et un fascicularia pitcairnifolia. Plus loin on distingue le groupe rouge formé par un acer dissectum, des heuchères Palace Purple et un géranium Orkney cherry.

Palette végétale
Palette végétale

Le coeur du massif est constitué par des rhododendrons nains ( Yakushimanum et bow bells) encadrés par deux érables du Japon ( acer dissectum Crimson queen) Des graminées naines les accompagnent (ophiopogon nigresens) Le joli petit géranium "Orkney cherry", malgré son extrème finesse a déjà tendance à devenir envahissant. Il va falloir le contrôler.

Palette végétale

L'art est dans le détail. J'ai garni les joints des pierres de sédums et de mousses. Les mousses n'ont pas aimé la sécheresse du printemps. Les sédums ont résisté.

Palette végétale

Côté terrasse un petit triangle qui sera dominé par une cordyline discrètement panachée. On la distingue à peine derrière l'euphorbia mellifera qui se développe beaucoup plus vite. Les agapanthes issues de division ont déjà fleuri.

Palette végétale
Palette végétale

Le bassin est peu profond (30 cm) Une fosse a été prévue et remplie de terre pour la plantation de 2 nénuphars. Il a fallu trouver des espèces naines (sioux et pygméa rubra) Pour l'instant le problème des algues vertes n'est pas réglé. Avec un peu d'ombre tout devrait s'arranger, attendons quelques années. La patience est l'outil principal du jardinier.

Publié dans kervouroc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yvette 09/08/2015 19:11

Superbe! Un vrai paradis, mais quel entretien. Moi j'ai eu beaucoup de peine à faire un trou pour mettre mon dernier arbuste pour cacher le derrière des jardins de mes 2 voisins, un vrai dépotoir. Donc j'ai fait une haie avec laurier palmes, photinia et puis un autre arbuste à feuillage chiné vert et blanc. Je les ai pris assez grands mais je sais que ça pousse vite.
Magnifique ton jardin, un plaisir pour les yeux.

7jardins 11/08/2015 11:23

Sur ce massif l'entretien est très facile car il est paillé avec une bonne couche de bois déchiqueté.